Ma vision de l'Inde Imprimer
Écrit par Xavier   
Mercredi, 07 Septembre 2011 00:00

carteInde_100x115 Voilà un moment que je voulais écrire cette article mais je ne savais pas par où commencer. C’est d’ailleurs le premier article que j’aurais dû écrire un peu comme un point de départ de ce site. Le site n’a que quelques mois, il n’est pas trop tard. Nous avons tous une vision de l’Inde faite de clichés, parfois erronée, souvent simpliste et incomplète. Le pays est vaste, contrasté, en plein changement alors ma vision ne peut être que partielle.

L’Inde ne m’est pas tout à fait inconnue, j’ai eu l’occasion de côtoyer des Indiens dans mon travail, fait deux circuits au Rajasthan et en Inde du sud, lu plusieurs livres et regardé de nombreux documentaires sur l’Inde.

 

Vous l’aurez compris il ne faut pas prendre mes dires comme la vérité mais seulement comme ma vision de l’Inde.

Alors quel est le premier mot qui me vient sur l’Inde : déroutant.

La ville : il est fort probable que c'est le premier endroit que vous verrez en Inde. Vous aurez alors la pleine mesure de l'Inde avec une foule incroyable, chacun vaquant à ses propres occupations ; une circulation d'enfer avec des véhicules les plus divers, voitures hors d'âge, rickshaws, motos, voitures modernes et piétons tentant de traverser et tout cela dans un bruit infernal de klaxons, de moteurs tonitruants ; vous ajoutez une pollution permanente, des odeurs de gaz d'échappement sous une chaleur torride, de plus vous serez continuellement sollicités par des rabatteurs, des vendeurs, des mendiants. Vous aurez hâte de quitter ce capharnaüm. Pas de panique, prenez un peu de recul.

 

Pour comprendre un pays, il faut souvent remonter dans son histoire. Mes connaissances sont sommaires sur la civilisation de l’Indus, sur l’arrivée des Moghols et de l’Islam et sur de la venue des Européens surtout des Anglais, plus précises sur Gandhi, l’Indépendance de l’Inde, la partition avec la création du Pakistan et les tensions permanentes avec ce pays. Si ces faits ont modelé l’Inde, l’élément qui explique que l’Inde est un pays à part est l’hindouisme.

De l’hindouisme je ne connaissais pas grand chose avant que j’écrive un article sur ce sujet. Cette religion pratiquée par plus de 80% des Indiens n’a ni fondateur, ni textes sacrés unanimement reconnus comme la Bible ou le Coran. La vie d’un Hindou est une succession de réincarnations jusqu’à la libération finale qu’il faut mériter, les bonnes ou mauvaises actions dans les vies antérieures vous suivent le long de vos multiples réincarnations. Les dieux et déesses sont innombrables, le sacré est partout, dans les lieux souvent des montagnes, des rivières, dans les animaux, dans les temples ou plus simplement dans l’autel de sa maison. La partie visible de l’hindouisme pour les touristes : les vaches sacrées, les sadhus, les nombreux temples. L’autre aspect de l’hindouisme est le système de castes qui fait de l’Inde une société inégalitaire.

Le système des castes a été aboli administrativement mais reste vivace dans les faits. D’ailleurs l’administration réserve des postes pour les intouchables (hors classes) qui sont les laissés pour contre de la société. Les 4 classes principales sont divisées en sous-classes correspondant souvent à des corps de métiers, je m’y perds un peu surtout qu’il faut tenir compte des diverses communautés. Toujours est-il que les mariages se concluent encore aujourd’hui dans la même caste.

Des traditions vivaces....Quand on me parle de traditions, je me méfie. Il y a les bonnes traditions qui renforcent les relations sociales et les mauvaises traditions qu'il faut oublier. En Inde, l'on assiste encore aux lynchages de personnes au nom des traditions. Heureusement cela bouge.

Les médias présente souvent l’Inde comme la plus grande démocratie du monde. Je reste perplexe sachant que l’Inde est gangrené par la corruption des hautes sphères politiques au plus bas niveau. Une police aux services des plus riches et qu’il ne vaut mieux pas fréquenter quand on est pauvre. Le combat contre cette corruption est engagé par certains, ce n’est pas gagné tant que les politiques ne prendront pas les mesures nécessaires.

L’Inde puissance écononique, à quoi sert cette richesse si une grande partie de la population n’en profite pas ?

L’Inde puissance militaire et nucléaire, bof... la course à l'armement avec le Pakistan. Je préfère quand ils s'affrontent au cricket même si je comprends pas grand chose à ce sport.

 

Ce qui m'intéresse dans les voyages, ce sont les paysages, les monuments, la richesse culturelle et les rencontres avec les habitants. En Inde, nous sommes gâtés.

L'Inde possède des paysages diversifiés qui vont de la haute montagne avec l'Himalaya, des plaines comme celle du Gange, en passant par le désert du Thar, des plateaux constitués de moyennes montagnes et des zones tropicales comme au Kérala, sans oublier les fameuses plages de Goa. Pour tous les goûts avec aussi de nombreuses réserves naturelles. Le climat est chaud, même très chaud hormis l'Himalaya, avec une période de mousson qui est une bénédiction pour l'Inde.

Des monuments exceptionnels avec l'emblématique Taj Mahal, des palais de Maharadjah, de nombreux temples, des mosquées et aussi des églises dans le sud de l'Inde. Un vernis sur l'histoire de l'Inde et sur les religions, en particulier l'hindouisme, sont un plus pour apprécier ces monuments.

Une richesse culturelle souvent liée au sacré : architecture, sculpture, peinture, littérature, danse, musique et naturellement le cinéma avec Bollywood. Il ne faut pas oublier d'assister à une de ces fêtes colorées si vous n'avez pas peur de la foule et du bruit.

La rencontre avec les Indiens, je ne parle pas de ceux rencontrés autour des sites qui sont intéressés par votre argent. Le moins qu'on peut dire que l'Indien est ouvert, curieux et serviable. Aucun problème pour entrer en contact avec eux, ils vous demanderont même de les prendre en photos. Le seul problème vous ne pouvez échanger qu'avec ceux parlant anglais. Par ailleurs, si les hommes ont pour la plupart abandonnés le dhoti (sorte de pagne), les femmes ont conservés en grande majorité le sari ou le salwar kameez (longue chemise sur un pantalon) pour les plus jeunes, un ravissement de couleurs à l'image de l'Inde.

En conclusion, l'Inde ne vous laissera pas indifférent. On aime, on n'aime pas, cela ne se discute pas.

Retour