Le Bouddhisme en Inde Imprimer
Écrit par Xavier   
Jeudi, 01 Décembre 2011 00:00

Bouddha_107x115Les bouddhistes représentent moins de 1% de la population totale de l'Inde, son pays d'origine alors qu'il est prédominant dans une grande partie de l'Asie. Cependant par le passé le bouddhisme a eu une place importante en Inde, c'est pourquoi il m'a semblé utile d'écrire un article sur ce sujet, en cela je me suis aidé du Larousse "Les Grandes Religions" de Michael D. Coogan.

 

L'origine du bouddhisme

L'origine du bouddhisme remonte à Siddharta Gautama, fils du roi Shuddhodana et de la reine Maya, qui vit le jour vers 480 av JC à Lumbini sur les contreforts de l'Himalaya. Vers l'âge de 30 ans alors qu'il était marié, il renonce a sa vie de privilégié pour vivre une vie errante. Durant cette errance, il constata la douloureuse condition humaine. Insatisfait aux réponses données par l'hindouisme à sa quête pour se libérer de la souffrance, il entreprend une longue méditation. C'est en méditant sous un arbre à Bodh Gaya, qu'il eu une illumination et qu'il atteint l'éveil (bodhi), parvenu à cet état, il eut la connaissance du dharma (la vérité) et sut alors comment se libérer des cycles des renaissances et accéder au nirvana, la libération suprême. Il devint un Bouddha (ce qui signifie l'éveillé).

Il se rendit à Sarnath près de Varanasi où il prononça son premier sermon (sutra) connu sous le nom "Discours sur la mise en mouvement de la roue du dharma". Il énonça les "Quatre Nobles Vérités" :

- Constatation que le monde n'est que souffrance (perte d'un être cher, d'un objet,...) ;

- L'origine de la souffrance qui réside dans les désirs et attachements terrestres ;

- La cessation de la souffrance qui s'obtient par la disparition des désirs et attachements ;

- La vérité de la voie (Noble Octuple Voie) menant à la cessation de la souffrance en particulier par la méditation, pour atteindre le nirvana (l'état de non-renaissance) et donc devenir un bouddha.

Il passa les 40 dernières années suivantes de sa vie à prêcher le dharma (enseignement bouddhiste) de village en village, se retirant dans un monastère pendant la saison des pluies. A sa mort, il fut incinéré par ses disciples qui diffusèrent son enseignement.

 

La doctrine

La conception du bouddhisme repose sur le même constat de départ que pour 'hindouisme, la réincarnation des êtres à leurs morts sous une autre forme vie qui peut être humaine. Comme la vie n'est que souffrance le but est d'atteindre la délivrance en échappant à cette réincarnation.  De plus, chaque individu est comptable de ses actions dans ses précédentes vies aussi les bouddhistes comme les hindouismes s'efforcent d'accomplir des bonnes actions au cours de leurs vies présentes.

La voie pour atteindre la délivrance est différente entre le bouddhisme et l'hindouisme. Pour les bouddhistes, le guide fondamental pour atteindre le nirvana (la délivrance) est la "Noble Octuple Voie", une discipline qui recouvre huit données fondamentales : compréhension pure, pensée pure, langage pur, action pure, moyens d'existence purs , mémoire pure et concentration pure. Quant aux conditions préalables pour atteindre le nirvana, elles se résument en 3 principes :

- Une conduite morale exemplaire en s'abstenant de toutes mauvaises actions ;

- La concentration mentale afin d'éliminer les désirs et attachements ;

- La sagesse avec la juste connaissance du monde et de soi.

Le Bouddha n'est pas considéré comme un dieu mais comme un homme ayant les réponses aux problèmes de la vie humaine. L'homme est seul dans sa quête du nirvana, faisant de lui un bouddha quand le nirvana est atteint. Pas de dieux, pas de systèmes de castes dans le bouddhisme originel.

 

L'évolution du bouddhisme

Bouddhisme_300x360Le bouddhisme a évolué au cours des siècles en fonction des écoles de pensées et des pays, tout en conservant son esprit initial. Au début de notre ère, l'on voit apparaitre deux grandes tendances  :

- Le Hinayana ou "Petit Véhicule" qui perpétue l'enseignement originel du Bouddha, l'école du theravada est l'une des dernières survivantes. On parle aussi de bouddhisme theravada qui s'est implanté dans l'Asie du Sud Est (Myanmar, Thaïlande, Cambodge) ;

- Le Mahayana ou "Grand Véhicule" qui font références aux bodhisattvas des êtres faisant l'objet de vénération alors que le Bouddha devient un être divin. Le bouddhisme mahayana est présent principalement en Chine et Vietnam;

Par la suite au VIIème siècle, du mahayana émergea le bouddhisme tantrique, un mouvement qui donne l'importance au rituel et symbolisme qu'on trouve surtout au Tibet.

Source carte : Larousse Les Grandes Religions de Michael D. Coognan

La diffusion du bouddhisme en Inde

L'expansion du bouddhiste en Inde et dans les pays asiatiques doit beaucoup aux soutiens des royaumes dans ces pays. Ashoka empereur Mauryas (268-239 av JC) qui régnait sur le nord de l'inde, se convertit au bouddhisme ainsi qu'une grande partie de la population ce qui favorisa l'expansion du bouddhisme. Plus tard, la dynastie des Gupta (320-450 ap JC) favorisa l'épanouissement de cette religion.

Mais le XIIIème marque le déclin du bouddhisme qui dut faire face à la renaissance de l'hindouisme appuyé par les gouvernants et aux persécutions subies par les monastères bouddhistes.

Dans les années 50, l'Inde connaît un regain temporaire d'intérêt pour le bouddhisme en particulier chez les dalits (intouchables) pour échapper au système de castes après la conversion publique d'Ambedkar (défenseur des dalits).

Aujourd'hui, le bouddhisme est surtout présent dans la région himalayenne de l'Inde (Ladakh, Sikkim,...). Ironie de l'histoire, le quatorzième dalaï-lama tibétain a trouvé asile en Inde, le pays d'origine du bouddhisme.

 

Textes sacrés, lieux et rituels de dévotion

La culture orale bouddhiste occupe encore aujourd'hui une place de premier plan même s'il existe des versions écrites des textes canoniques qui font parfois l'objet de vénération sinon d'un grand respect. Parmi les textes faisant autorité, le canon pali du theravada (Petit Véhicule) regroupant des textes anciens (vers le IIème siècle av JC) et de nombreux textes du canon mahayana comme les sutras "perfection de la sagesse". (Pour info canon : règles religieuses)

Les stupas sont les monuments emblématiques du bouddhisme, à l'origine tumulus funéraires, au cours du temps ils deviennent un lieu de prière et de méditation.  Quant aux premiers temples bouddhistes en Inde, ils furent creusés dans des grottes, par la suite bâtis suivant une symbolique précise avec comme personnage central, le Bouddha la plupart du temps dans la position de méditation.

Les rites sont variés comme le sont les différentes formes du bouddhisme. Les fidèles se prosternent devant le Bouddha, un hommage à celui qui incarne la sagesse, offrent de la nourriture aux moines (en Asie du sud est), tournent les moulins à prières, brûlent de l'encens, tournent autour des monuments sacrés... le but principal étant d'accumuler les mérites.  Les rituels des moines sont tous aussi variés comme le rasage de la tête des jeunes novices, la quête de la nourriture,...

 

Il aurait beaucoup des choses à écrire sur le bouddhisme, aussi je vous renvoie vers le site de Wiképédia.

 

Voir aussi :

L'hindouisme en Inde

L'islam en Inde

Le Christianisme en Inde

Retour