Réflexion sur le choix d'un reflex de voyage Imprimer
Écrit par Xavier   
Vendredi, 06 Janvier 2012 00:00

Canon600DTamron18270mm_107x115Voilà quelques temps, je proposais un article sur un appareil photo compact en voyage. Aujourd'hui, mes propos portent sur les appareils reflex en voyage. Non que je ne sois pas content de mon appareil compact expert dont je vous vantais les mérites. Il est des situations où le compact est préférable, notamment pour sa discrétion, et d'autres où le reflex s'impose en particulier pour la qualité des photos délivrées. Vous l'avez compris, j'envisage d'emporter un reflex et un compact lors de mes prochains voyages.

 

Avant d'aborder le choix d'un reflex, un petit point sur les mérites des deux types d'appareils.

Pour le compact : un poids et un encombrement minimaliste, une qualité photo honorable dans des bonnes conditions, une utilisation simplifiée ;

Pour le reflex : une bonne visée dans toute les conditions, une bonne qualité de photo grâce à une bonne sensibilité, une profondeur de champ variable (encore faut-il la maîtriser) permettant des flous pour des effets créatifs et des portraits saisissants. La contre-partie du reflex est son poids/encombrement et une maîtrise de ses nombreuses possibilités (en d'autre terme, il faut aimer faire de la photo).

 

Critères de choix d'un réflex de voyage

Un réflex c'est un boitier et un objectif compatible, d'où l'importance du choix du boitier. Pour un amateur, s'engager sur une marque de boitier c'est souvent s'engager pour la vie. Dans la plupart des cas, on achète le reflex muni d'un seul objectif, dans un deuxième temps on s'équipe d'objectifs complémentaires et lors de l'achat d'un nouveau boitier, on aura le soucis de conserver ses objectifs qui eux se démodent moins vite.

Plusieurs grandes marques se partagent la gamme reflex : Nikon, Canon, Pentax et Sony, ce dernier est un peu à part car proposant une visée électronique (qui a aussi ses mérites). Pour les objectifs, le choix s'étend à des fabricants indépendants comme Sigma et Tamron. Les avis sont partagés pour ces objectifs d'indépendants. Chacun fera son choix.

Pour les avantages des objectifs des fabricants indépendants, je citerai un coût moindre par rapport à un objectif des fabricants de réflex, souvent une gamme plus large ;

Pour les avantages des objectifs de la marque du boitier réflex, un seul service de maintenance en cas de problème boitier/objectif, corrections des défauts de l'objectif prévues par le logiciel de traitement RAW livré avec le réflex.

Deux grands critères, pour choisir son réflex : l'utilisation prévue et son budget d'achat. Le budget d'achat va réduire grandement la gamme des réflex possibles, l'utilisation en voyage implique un encombrement/poids moindre et un zoom de focale étendue pour éviter le changement d'objectifs. Avec ces critères, il ne vous reste plus vous lancer dans la lecture des nombreux magazines photos, des dossiers internet, des tests, des forums et des avis d'utilisateurs sachant que chaque marque a ses plus et ses moins.

Je ne compte pas lister les avantages et inconvénients de chaque marque dans cet article, mais montrer ma démarche pour mon choix actuel. De plus, la lecture de ces magazines, dossiers, tests et avis d'utilisateurs sont formateurs.

 

Choix du reflex et de son objectif

En final mon choix s'est porté sur un réflex Canon 600D malgré un système d'autofocus (AF) critiqué par les experts, ce qui a emporté la décision est la possibilité d'emprunter des objectifs dans mon entourage. Le canon 600D correspondait de plus à mon budget et son poids reste acceptable pour le voyage. J'avais écarté d'emblée les reflex 24x36 plus chers et plus lourds que les reflex APS-C.

Après beaucoup d'hésitation, je me suis rabattu sur l'objectif Tamron 18-270 Di II PZD f/3.5-6.3, un zoom léger 450g avec une plage focale inégalée, idéal pour le voyage, reste à voir ! 

 

Test du reflex Canon 600D et son objectif

Voilà le reflex et son zoom sont livrés, le test peut commencer, j'ai d'ailleurs emprunté un zoom de base Canon 18-55mm.

Un première serie de tests en mode automatique et programme en extérieur dans différentes situations. Eh bien, les résultats avec zoom Tamron sont décevants avec des photos pas très nettes, manquant de piqué. A même focale, le zoom de base Canon 18-55mm fait beaucoup mieux. Même mon compact fait mieux. Un peu refroidi. Je décide de faire une autre série de tests en mode programme en sélectionnant le collimateur central, un léger mieux dans les résultats. J'emprunte un objectif expert Canon 17-55mm f/2.8, les photos sont excellentes avec un très bon piqué ce qui pour moi met hors de cause le boitier CANON 600D.

C'est le moment de réfléchir et d'étudier la notice, je me polarise sur les points suivants :

-La mise au point (AF) est réalisée à pleine ouverture pour la focale donnée. A f/6.3, la mise au point s'avère difficile. Ce n'est pas pour rien que l'ouverture aux longues focales des zooms de Canon et Nikon est de 5.6.

-Pour augmenter la profondeur de champ, il faut utiliser une petite ouverture de diaphragme et inversement. Il est nécessaire de passer en mode programme ou mieux en mode priorité ouverture, nommé AV chez Canon et intitulé "Changement de la profondeur de champ" dans la notice. Un paramètre à maîtriser.

-Le piqué, une notion que j'ai négligé lors de l'achat de ce zoom. A quoi ça sert d'avoir un capteur de 18M pixels sur le boitier si l'objectif n'est pas à la hauteur. Sur l'excellent site "Le Monde de la Photo", j'ai trouvé un test sur ce zoom Tamron et surtout un graphique sur le piqué qui m'a beaucoup plu.

 

Graphique du piqué de l'objectif Tamron 18-270mm PZD, source le site Le Monde de la Photo.

PiqueTamron18270

En bleu foncé et clair, un excellent et un très bon piqué. Vous constatez sur ce graphique que le piqué se dégrade rapidement en montant en focale. Il faut pensez à fermer l'ouverture si on veut obtenir un piqué acceptable. Pas toujours possible suivant les conditions.

 

En final, je préfère échanger cet objectif par l'objectif Canon 15-85mm f/3.5-85mm, très modeste en longue focale, mais avec un excellent piqué sur presque toute la plage focale.

Je vous joins le graphique de piqué de cet objectif Canon 15-85mm f/3.5-85mm, source le site Le Monde de la Photo.

PiqueCanon1585mm

Un excellent piqué pour cet objectif Canon 15-85mm, sauf à 85mm. En contre partie, une longue focale modeste, un poids non négligeable 575g (par rapport au 450g du Tamron) et un prix plus conséquent.

 

Nouveaux tests à la réception de l'objectif Canon 15-85mm et je ne suis pas déçu par les résultats en extérieur. Par contre le poids et l'encombrement se font sentir. Tout est question de compromis et de choix.

Puis photos prises en mode automatique et flash interne pendant le réveillon de noël, pas terrible, il faut dire que cela n'arrête pas de bouger. En premier lieu, l'achat d'un flash externe est à envisager. En deuxième lieu, maîtriser la bête.

 

Transport du reflex en voyage

SacTamracVelocity

Pour ce qui est la sangle de l'appareil pour porter l'appareil au cou, je préfère la changer pour un modèle plus confortable pour le poids de 1,2 kg l'ensemble. De plus la sangle livrée est une publicité ambulante pour la marque Canon.

Pour ce qui est du sac, je vais opter pour le sac à bandoulière Tamrac Velocity 8x. j'ai déjà un sac Tamrac Velocity 7x que je trouve très pratique pour l'accès rapide à l'appareil et la sécurité en voyage.  En plus du réflex et du compact, je pourrais y mettre une petite bouteille d'eau, un guide ou livre de poche, mes papiers, argent, lunettes de soleil et divers petits objets. Reste à voir à l'usage si le poids de l'ensemble sera supportable pendant toute une journée.

 

Je ne vous ai pas beaucoup parlé du boitier Canon 600D qui semble performant, je ferais un premier bilan de l'ensemble après mon prochain voyage.

 

Un livre utile sur le Canon 600D

LivreCanon600D_140x174Voilà quelque temps, je tuais mon temps dans une librairie, je suis tombé sur le  livre "Maîtriser le Canon EOS 600D" aux éditions Eyrolles. Sceptique, je me suis dit encore une redite du mode d'emploi de l'appareil. J'ai pris le temps de lire le chapitre "Appréhender l'AF du 600D", eh bien non ce n'est pas une redite, au contraire ce livre s'appuie sur le mode d'emploi avec plein de renseignements techniques, des conseils pour maîtriser le Canon 600D, des conseils de prises de vue. En particulier, sur les styles d'images, une spécificité Canon, un concept puissant qui peut vous donner des photos flashy (ce que je déteste) ou réaliste en utilisant le style image "neutre". Un livre qui est devenu mon livre de référence pour le Canon 600D.

 

 

Avis sur le Canon 600D avec zoom 15-85mm Canon après un voyage au Portugal

Photo600D1585_300x450Pour ce voyage, j'ai préféré de ne prendre que le réflex Canon 600D avec son objectif et de ne pas emporter mon compact Panasonic LX5 : environ 300g gagnés sur le poids du sac d'épaule sachant que le réflex avec objectif pèse 1,2kg. En rajoutant une petite bouteille d'eau et divers objets, le sac photo commence à peser sur l'épaule au bout de quelques heures.

Autre point noir, la manipulation du bouchon et du pare-soleil pas toujours évident.

D'autre part, le réflex est plutôt bruyant et voyant (par rapport à un compact) dans des situations demandant la discrétion.

 

En contre-partie, la qualité photo est au rendez-vous avec un bon piqué comme vous pouvez le voir sur un extrait de cette photo à 100%. Avec de plus, des photos acceptables à faible lumière.

 

Vous trouverez d'autres photos du Canon 600D avec objectif 15-85mm dans cette rubrique

Un détail à 100% de la photo ci-contre.

Photo600D1585Detail

Mise à jour le Dimanche, 26 Août 2012 21:38
Retour