Accueil Articles Chronologie de l'histoire de l'Inde
Chronologie de l'histoire de l'Inde PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Xavier   
Mardi, 23 Octobre 2012 23:00

ChronologieInde_107x120Pour cette chronologie de l'histoire de l'Inde, je me suis aidé du livre d'Alain Daniélou "Histoire de l'Inde". Plutôt que de faire une liste exhaustive des personnages et faits avec les différentes dates, je me suis attaché à présenter les grandes périodes et les personnages importants de l'histoire de l'Inde avec quelques informations. Je me suis aperçu qu'écrire une chronologie de l'histoire de l'Inde, demande beaucoup de travail, il me reste à compléter (Alexandre, bouddhisme,...) et vérifier les informations, répondre aux interrogations, rajouter des cartes pour les différentes époques, rendre l'ensemble cohérent et clair pour servir de référence,... C'est pourquoi, cette chronologie reste en préparation.

 

L'origine

Env 30000 av JC

Présence d'une population (Nishadas) constituée de petits groupes formants des tribus, parlant les langues munda. La religion de ces premiers habitants de l'Inde est fondée sur des croyances animistes.

Env 10000 av JC

Apparition d'un peuple (au teint bronzé) parlant des langues dravidiennes aux côtés des Nishadas. Ces Dravidiens sont organisés en royautés, ils se maintiendront dans le sud de l'Inde.

Env 2500-1600 av JC

Mohenjodaro_157x100Civilisation de l'Indus du nom du fleuve qui se trouve actuellement au Pakistan, avec des traces retrouvées d'agriculture et de sites très urbanisés que sont Harrappa et Mohenjo Daro.

563-483 av JC : Vie de Sidhartha Gautama qui fonda le bouddhisme.

Env 1800-1500 av JC

Arrivée des Aryens en Inde du nord, qui réduisèrent en esclavage la population locale. Les Aryens apportèrent leur langue le védique d'où est dérivé le sanscrit, leur religion le védisme et leurs textes sacrés, les Védas (savoir) transmis oralement.

Env 800-300 av JC : Composition des Upanishads majeures (voir L'hindouisme en Inde)

 

L'empire du Magadha

L'Inde se composait de petits états, royaumes ou républiques constamment en guerre. Les trois principaux royaumes dans le nord de l'Inde sont Magadha (le Bihar actuel), Kosala (Les Provinces Unies au nord du Gange) et Vatsa (au sud du Gange).

642-425 av JC :  la période Shishunaga

Carteinde600avJC_80x90C'est dans ce contexte que la suprématie du Magadha (actuel Bihar) sous les rois Bimbisara (525 à 500 av JC) et Ajatashatru (500-475 av JC) de la famille des Shishunaga, se concrétisa. Pataliputra (actuelle Patna) devint la capitale de l'empire du Magadha.

Bimbisara, homme politiqe habile,était un excellent administrateur et un pieux bouddhiste.

Ajatashatru, fils de Bimbisara, tua son père, il continua l'oeuvre de son père en renforcant l'empire du Magadha.

 Kakavarna, dernier roi de la dysnatie, fut assassiné en 425 av JC.

 

425-325 av JC :  la dysnatie des Nanda

CarteNanda_80x89Il existe peu de documents sur la durée de la dynastie des Nanda, d'après les chroniques Jaïn 150 ans, Puranas 100 ans, les textes bouddhistes 22 ans.

Le fondateur Mahapadma, fils d'un barbier (basse caste) assassina le dernier roi Shishunaga. Il y eut neuf souverains dans la dynastie Nanda. Mahapadma faisant fi des règles de chevalerie en vigueur parmi les princes, combattit avec férocité les royaumes voisins, il agrandit son royaume du Penjab au Bengale et au sud au Deccan.

Le dernier roi Nanda, Dhana fut renversé par Chandragupta (voir ci-après).

 

Les grecs

AlexandreLeGrand_133x100326 av JC : Alexandre le Grand mena une expédition militaire en Inde du nord-ouest où il fonda des royaumes. Il vainquit Porus, un souverain indien, à l'issue d'une terrible bataille. Cependant devant le refus de ses hommes, il renonça à affronter les puissantes armées du Magadha.

323 av JC : mort d'Alexandre suite à ses blessures et à la maladie.

Vers 50 av JC : disparition du dernier royaume grec de l'Inde.

 

L'empire des Maurya

De nombreux écrits sur l'empire Maurya. Notamment par Kautily, ministre de Chandragupta qui détaille les conditions de vie et l'organisation de l'état.

321-297 av JC  : Chandragupta

Chandragupta_133x100Chandragupta, Fondateur de la dynastie des Maurya, d'origine modeste, conquiert le Penjab (317 av JC). Puis, assiégea la capitale Pataliputra capitale de l'empire Nanda, la réduisit aisément, mit à mort le roi Dhana nanda et toute sa famille. L'Empire de Chandragupta s'étendait du Pamir jusqu'au Bengale et vers le sud jusqu'à Mysore. Ce fut une période d'abondance pour le peuple.

Chandragupta qui avait adopté la religion jaïna, vivait dans le luxe. Les dernières années de sa vie, il vécu comme ascète.

297-274 av JC  : Bindusara

Bindusara, fils de Chandragupta, tenta de soumettre les royaumes de Chera (Kerala), Chola (Le pays tamoul), Satyaputra (Pays kongu, aujourd'hui Coimbature) ,cependant il ne parvint pas à vaincre les armées du Sud.

Bindusara ne fut pas un conquérant mais un organisateur d'empire. Il légua à Ashoka le terrritoire que lui avait légué Chandragupta en ayant fortement consolidé à l'intérieur.

Bindusara mourut en 274 av JC, son règne ayant duré 25 ans d'après les Puranas.

274-232 av JC  : Ashoka

CarteMaurya_80x90Il règna sur le plus grand empire dans l'histoire de l'Inde avant l'empire moghol.

Ashoka annexa le Kalinga suite à une guerre sans merci, la population fut totalement anéantie. Impressionné par les horreurs de cette guerre, il se convertit au bouddhisme.

A 21 ans, il convoqua un grand concile à Pataliputra, qui définit le canon bouddhique connu sous le nom de “Petit véhicule”.

MonumentsbouddhiquesdeSanchi_133x100Il mourut à Taxila en 232 av JC après un règne de 37 ans. Son royaume fut partagé entre ses nombreux enfants. Son principal successeur fut Kunala qui règna 8 ans sur le centre et l'ouest de l'empire. Le dernier Maurya fut Brihadratha, assassiné par ordre d'un des généraux, Pushyamitra vers 180 av JC.

 

Les Sunga et Les Kanva

187-75 av JC : Les Sunga

Sunga_90x142La période Sunga fur marquée par un épanouissement des arts.

Pushyamitra (187-151 av JC) de la famille des Sunga d'après les Puranas, mit fin à l'empire Maurya, il règna dans l'Inde du centre et l'est. Les Andhra et les Kalinga avaient repris leur indépendance.

Pushyamitra mourut vers 151 av JC, il règna 36 ans. Son fils Agnimitra monta sur le trône et règna 8 ans. Le dernier roi Devabhuti était un homme dissolu, il fut assassiné en 75 av JC.

75-30 av JC : Les Kanva

Vasudeva, le ministre de Devabhuti, ursupa le trône après le meurtre du dernier roi Sunga. Vasudeva fonda la dynastie des Kanva qui n'eut que 4 rois qui règnèrent sur Magadha : Vasudeva (9 ans de règne), Bhumimitra (14), Naryana (12) et Susharman (10 ans).

Ce sont les Andhra qui mirent fin à la dynastie des Kanva et aux restes de l'empire Shunga.

Ils ne s'établirent pas, le nord de l'Inde fut divisé en de nombreux petits royaumes. L'histoire de Maghada reste obscure jusqu'à l'arrivée des Gupta au IIIème siècle ap JC.

 

L'empire Andhra

L'époque des Andhra marque la renaissance de l'hindouisme et le déclin du bouddhiste.

30 av JC-227 ap JC : Les Andhra (aussi appelé Satavahana)

Les Andhra ont règné sur la partie centrale de l'Inde pendant des siècles.

Simuka fondateur de la dynastie (30 av JC, règne 23 ans) mis fin au pouvoir des Sunga, détrôna le dernier Kanva vers la fin de son règne.

Kristna son frère règna 18 ans, Puis Satakarni (règne 18 ans, capitale Pratishana) était contemporain de Pushyamitra du Magadha et Kharavela roi du Kalinga.

SatakarniSatavahana_100x111Satakarni II règna 56 ans et consolida le pouvoir.

Entre 10 et 19 rois entre Satakarni II et Gautamiputra (règne de 106 à 130 environ), la puissance des Satavahana était au plus bas.

Gautamiputra réussi à restaurer l'empire, hindou convaincu, il mourut jeune. Puis son fils Vasishtiputra succéda. Ensuite Shivaskanda (167-174), Yajnaskri (174-203, 29 ans de règne) dernier grand roi de la dynastie.

Rois faibles et incapables, Vijaya (203-209), Chandashri (209-219) et Pulona (219-227), l'empire s'effrita et se divisa en principautés indépendantes. Les Pallava devaient reprendre l'empire.

 

 

L'empire Gupta (IVème-VIème siècle)

QtubIronPillar_100x135Avec les Gupta, l'Inde du nord entre dans ce qu'on a appelé "l'âge d'or". Il existe de nombreux documents de cette époque, en particulier du Chinois Fa Hsien qui séjourna trois ans à Pataliputra. C'est une période faste pour l'économie et la culture.

319-330 ap JC : Chandragupta

Chandragupta (Ier) aurait assassiné son protecteur, pour fonder une nouvelle dynastie.

330-380 ap JC : Samudragupta

Ce fut Samudragupta, fils de Chandragupta, qui après une série de campagnes, édifia le puissant empire Gupta qui s'étendait de ??? (A compléter). 

Samudragupta fut un souverain lettré, juste et habile et un pieux hindou, il sut manier la diplomatie pour éviter la guerre. Sachant limiter l'expansion de son empire, préoccupé par la prospérité du peuple. 

ChandraguptaII_100x143380-415 ap JC : Chandragupta II (surnom Vikramaditya)

Chandragupta II, fils de Samudragupta consolida l'empire qui s'étendait du bengale au Bélouchistan et au nord-ouest la Bactriane. Sous son règne le Chinois Fa Hsien séjourna en Inde.

415-455 ap LC : Kumaragupta

C'est vers la fin du règne de Kumaragupta que débutèrent les attaques des Huns venus des steppes de l'Asie centrale. 

455-467 ap JC : Shandagupta 

Shandragupta réussit à contenir les attaques des Huns. Mais à sa mort, l'empire fut divisé ce qui marqua le déclin de l'empire Gupta. Les attaques des Huns perdurèrent, ils soumettèrent le Rajpoutana, le Panjab et le Kashmir. C'est seulement vers 550 que les Huns furent repoussés.

Après la division de l'empire Gupta, l'état Magadha centre de l'empire tomba aux mains d'une dynastie, qui n'avait que de nom Gupta, qui règna cent cinquante ans.

 

Les royaumes du Deccan (IIIème-VIIème siècle)

Les Vakataka

La disparition des Andhra au IIIème siècle laissa le Deccan sans pouvoir dominant. La place fut prise par les Vakataka, une dynastie de Brahmanes règnant sur le Berar. Les Vakataka furent protecteurs des arts, on leur doit certaines des plus belles fresques d'Ajanta.

Vindhayashakti fut le fondateur de la dynastie, sa capitale était Purika.

Pravarasena Ier (280-340), fils de Vindhayashakti, eut un très long règne et par ses conquêtes, établit solidement son pouvoir. Son empire comprenait les provinces centrales (Madya Pradesh), le Berar, le Malvaet et une grande partie de l'état d'Hyderabad (A vérifier). Il fut à l'époque le plus puissant souverain de l'Inde.

L'empire perdura jusqu'en 515, à la mort du dernier roi Harissena (480-515), un souveran ambitieux et puissant, l'empire Vakataka se désagrégea.

Les Chalukya de Badami

TempleSangameshvaraPattadakal_133x100Les Chalukya étaient originaire du pays Karnataka, ils se taillèrent un royaume dont la capitale est Badami. Les monuments bâtis par les Chalukya à Badami, Aihole et Pattadkal sont parmi les plus raffinés, exempts d'influence étrangère. Les rois Chalukya étaient de pieux hindous.

Pulakeshin Ier (547-567) se forgea un petit royaume qui fut étendu par ses successeurs Kirtivarnam Ier (567-598) et Mangalesha (598-608).

Pulakeshin II (608-642) fut le plus grand roi chalukya et le plus puissant souverain de l'Inde du sud. Il soumit les Chola, les Chera et les Pandya. les Pallava vaincu dans un premier temps, prirent leur revanche sous le roi suivant pour être finalement vaincu par Vikramaditya II (733-743) qui rétablit son autorité sur l'Inde du sud. Le temple Sangameshvara à Pattadkal fut construit par Vikramaditya II.

L'empire des Chalukya s'acheva avec le dernier roi chalukya Kirtivarnam II, qui fut vaincu par Rashtrakuta Dantidurga (voir ci-après).

 

Les Vardhamana (VIème-VIIème siècle)

L'histoire des Vardhamana est connue par deux historiens, le poète Bana et le voyageur chinois Hiuen Tsang qui ont vécu à la cour du roi Harsha.

Pushyabhuti fut le fondateur de la dysnatie au VIème siècle. Son royaume se situait près de Lahore.

Rajyavardhana, fils de Rajyavardhana, se distingua par ses succès dans le Sind, le Gujerat, le Malva et surtout ses victoires contre les Huns.                                                                

Harsha_101x100Harsha (606-647) succéda à l'âge de dix-huit ans alors que son frère fut assassiné par le roi du Bengale. Il soumit les royaumes voisins. L'empire de Harsha s'étendaient sur les Provinces Unies (Allahabad, Bénarès), une grande partie du Bihar (patna), le Bengale, l'Orissa, le Sind, le Penjab, Kashmir et le Népal.

Harsha règna plus de quarante ans, il fut un grand empereur par son habilité politique, sa sollicitude envers le peuple et la protection aux arts et aux sciences. Il avait été élevé dans la religion de Shiva mais plus tard il adhéra au bouddhisme Mahayana. Il mourut en 646. A sa mort, sans fils, sa fille succéda mais l'empire se divisa en nombreux petits royaumes.

 

 

L'époque médiévale (VIIIème-XIIème siècle)

Royaumes de l'est et du sud

700 à 1000 : Les Rashtrakuta de Malkhed

TempleKailashEllora_129x100La plus grande dynastie d'Inde du sud fut celle des Rashtrakuta, Manyakheta entre la Krisna et la Godavari fut le centre de l'empire. C'est une époque florissante pour la philosophie et les arts comme on peut le voir à Ellora et à Eléphanta.

Dantidurga (mort en 756 sans enfant) fut le fondateur de la dynastie, habile il vainquit les royaumes de l'extrême sud.

Krishna (756-775), oncle de Dantidurga, succéda, il agrandit le royaume. Il fut un grand bâtisseur, il fit creuser dans le roc le temple Kaisala à Ellora.

Dhruva (780-794) poursuit les conquêtes. A sa mort, le royaume des Rashtrakuta devint le royaume d'Inde.

Les guerres se poursuivirent sous les rois suivants, avec des haut avec Krishna III (939-966) et des bas avec Indra IV vers 974 et la fin de l'empire Rashtrakuta.

Les Pala du Bengale 

Gopala, élu par le peuple, fut le fondateur de la dynastie. Son fils Dharmapala (769-915) établit la puissance de la dynastie pala. Le successeur Devapala (815-954), fervent bouddhiste comme les précédents souverains, s'attaqua aux autres religions. Avec les souverains suivants, la dynastie déclina, pour finalement se désintégrer sous Narayanapala (857-911).

Les Pallava de Kanchi

TemplesMahabalipuram_133x100Les Pallava, remarquable dynastie hindouiste soutenant les arts et respectant les diverses religions, seraient d'origine Parthes qui règnèrent sur de petits territoires pendant deux siècles avant que Simhavishnu (570-600) soumit les royaumes du sud : Chera, Chola et Pandya. C'est à son successeur Mahendra-varnam (600-630) qu'on doit les temples monolithes de Mahabalipuram et de Pallavaram et à son fils Narasimha-varnam (630-655) les rathas monolithes de Mahabalipuram. Par la suite, Narasimha-varnam II qui eut un règne paisible, fit construire en pierre le temple du rivage à Mahalipuram et le Kaisala-natha à Conjeevaram.

Sous les rois suivants l'empire Pallava s'effrita pour finalement disparaître sous Aparajita (879-892).

Les Pandya

Les origines tamoul des Pandya se perdent dans la préhistoire. Cependant il exite peu de documents  sur les Pandya jusqu'à leurs conflits avec Les pallava et Les Chalukya de Badami au VIème siècle.

Le prnicipal roi fut Kadungon (590-620) qui libéra le pays pandya. Les rois suivants guerroyèrent avec les royaumes voisins Pallava, Chalukya,... Ce qui se termina par leur défaite face au Chola en 915 sous Rajasimba II (900-920) et la domination des Chola.

Les Chola de Tanjore

TempledeBrihadeshvara_100x133Vijayalaya (850-871) libéra le royaume Chola du joug des Pandya et Pallava, et mit fin à la dynastie Pallava. Avec les rois suivants la dynastie connut des revers, ce fut Rajaraja (985-1014) qui sut restaurer et étendre l'empire Chola de l'extrême sud jusqu'à l'Orissa à l'est et Quilon et Coorg vers l'est. Il fit construire le temple de Brihadeshvara.

L'Inde du sud était partagée entre les Chola et les Chalukya de Kalyani. L'empire Chola perdura jusqu'au XIIème siècle. Les Chola furent des protecteurs de la littérature et des arts.

Les Chalukya

En 1072, Vikramaditya VI règna sur le Karnataka. Cependant cette époque vit apparaître trois puissantes dynasties : les Yadava de Devagiri au nord, les Kakatiya de Warangal en pays andhra et les Hoysala de Mysore qui devaient supplanter les successeur de Vikramaditya VI.

 

Les Rajpouts (IXème-XIIème siècle)

Les Rajpouts

Rajpout_100x132Les Rajpouts dominèrent l'Inde du nord et l'ouest entre la mort d'Harsha et l'instauration de l'empire musulman d'Inde. L'origine des Rajpouts est obscure, mais leur comportement chevaleresque leur donnèrent un prestige immense. La monarchie hériditaire observait les règles hindoues constituées du système de castes. Ce fut une période faste pour l'architecture, les temples de Khajuraho furent construits à cette époque.

Les Gurjara-Pratihara

Le fondateur de la branche principale de la dynastie fut Nagabhati (vers 740) qui règna sur le pays d'Avanti, avec comme capitale Ujjain. Mais c'est avec Bhoja (840-890) que la dynastie fut à son apogée, comprenant l'est du Panjab, les Provinces Unies, le Rajpoutana, Gwalior, le Malva (Ujjain), le Goujerat et le Kathiawar. Bhoja fit construire les temples d'Osain au Rajpoutana.

La défaite de Trilochanapala face à Mahmoud de Ghazni en 1019 marqua la fin de l'empire Pratihara.


La domination musulmane

De tout temps, les Arabes de confessions musulmanes, n'ont eu de cesse d'envahir les riches territoires de l'Inde comme en 712 où le roi Dahar du Sind fut vaincu. Le Sind fut gouverrné par des musulmans.

Royaume de Ghazni

MahmudGhazni_101x125Vers 962, Alptigin d'origine turque, fonda le royaume de Ghazni. Mahmoud (997-1030) poursuivit les razzias et les destructions sans vraiment s'établir sur les territoires des vaincus. L'un des principaux lieux saints hindous, le temple de Somanatha au Kathiawar fut détruit et par la suite, Bénarès fut dévasté. Cependant le Penjab fut annexé par les envahisseurs alors que les empires des Pratihara et des Pala étaient en voie de désintégration.

Muhammad de Ghour

Les princes de Ghour d'origine persane, petite principauté des montagnes au sud-est d'Herat, profita de la faiblesse des sultans de Ghazni pour les attaquer. Après s'être établi à Ghazni en 1173, Muhammad de Ghour s'attaqua avec succès aux Rajpouts en 1192.

la dynastie des esclaves

Qutubminar_103x125C'est un esclave turc Qutb-ud-din Aibak promu par Muhammad qui annexa Delhi et fonda le sultanat de Delhi. A la mort de Muhammad en 1205 et de Qutb-ud-din en 1210, la situation fut confuse.

Finalement Iltutmish ancien esclave originaire du Turkestan, prit le pouvoir et renforca l'autorité sur le sultanat de Delhi, soumit le Bengale. Il mourut de maladie au cours d'une expédition au Panjab en 1236 après vingt-six ans de règne. En 1221, les Mongols de Gengis Khan entreprirent leur première excursion sur les rives de l'Indus.

Après une nouvelle période de confusion, ce fut Balban (1266-1287) ancien esclave originaire du Turkestan, qui réussit à rétablir l'autorité du sultanat Delhi et contenir les incursions des Mongols. Mais la dynastie des esclaves finit lamentablement en 1290 ? avec Kaiqubad, petit fils de Balban qui fut tué par Firuz, chef du parti des Khalji qui prit le pouvoir.

La dynastie des Khalji

Jalad-ud-din-Firuz qui avait soixante-dix ans repoussa les Mongols en 1292, cependant certains Mongols se convertirent et s'établirent en Inde.

Alai Darwaza_150x100Ala-ud-din Khalji, neveu de Firuz, s'engagea dans des conquêtes. Il finit par assassiner Firuz et se proclama sultan en 1296. Ce fut un tyran pour son peuple et son entourage. Il eut à contenir les incursions des Mongols et poursuivit les conquêtes, dévastant et pillant, jusqu'à dominer toute l'Inde. A sa mort, Kafour son ministre prit le pouvoir en assassinant la plupart des descendants du précédent sultan. Encore plus féroce que son ancien maitre, il fut assassiné.

Mubarak, un des descendants survivants, pris le pouvoir. Après quelques succès, il fut assassiné par son homme de confiance Khusrav qui lui-même fut vaincu et décapité en 1320 par Ghazi Malik, issu des Provinces Frontières. Finalement Ghazi Malik prit le pouvoir sous le nom de Ghiyas-ud-din Tughluq.

La dynastie Tughluq

Ghiyas-ud-din Tughluq (1320-1325) fut un pieux musulman, il mis de l'ordre dans l'administration de l'empire. Il serait mort accidentellement suite à l'effrondrement d'un arc de triomphe en bois.

Jauna, son fils peut-être à l'origine de l'accident, se proclama sultan. Il prit le titre Muhammad Bin Tughluq. Lettré, manquant du sens des réalités, il devint un tyran. Il mourut de fièvre lors d'une expédition contre le Sind en 1351.

FiruzShahTughlaq_94x125Firuz, un cousin de Muhammad Bin, homme faible et fervent musulman succéda. Il persécuta les autres religions, fit construire de nombreuses mosquées, par ailleurs favorisa le commerce. Il mourut en 1388. Les successeurs suivants furent éphémères.

En 1394 ?, Nasir-ud-din Mahmound règna, il dut faire face à l'invasion de Timur (Tamerlan) suzerain turc de Samarkand, à la tête d'une puissante armée en 1398. Mahmound essaya en vain de résister, mais il dut se réfugier au Gujerat. Avec une incroyable férocité, Delhi fut mis à sac, les habitants massacrés ou emmenés comme esclaves. Tmur se retira d'Inde en occupant cependant le Penjab. En 1401, Mahmound revint à Delhi devenue une ville morte, il devait mourrir en 1413 après un règne insignifiant.

Par la suite, la dynastie des Sayyid, puis celle des Lodi règnèrent. En 1489, le sultan Sikandar shah de la dynastie des Lodi, prit le pouvoir, homme énergique, il restaura la domination de Delhi. Il fonda la ville d'Agra. Il mourut en 1517.

Son fils Ibrahim prit sa succession, il se heurta à Babur roi de Kaboul ce qui devait aboutir à la fin du règne des Lodi.

 

L'empire de Vijayanagar

Hampi_167x125Créé au sud du plateau du Deccan, au début du XIVème siècle par cinq frères pour la défense de la culture hindoue face aux menaces islamiques. L'histoire de Vijayanagar fut une longue histoire de guerres difficiles parsemée de succès et de revers. Cependant, cet empire marqua un renouveau culturel ainsi que pour les sciences et les arts. Les souverains furent de fervents hindous respectant les autres religions, sachant faire preuve d'humanité dans l'exercice de la guerre contrastant avec la cruauté des musulmans vis à vis des populations vaincues à cette époque.

Parmi les premiers souverains, Bukka Ier (1356-1377) étendit sa domination sur les territoires voisins.

CarteVijayanagara_80x90Narasimha (???-1529) fut le plus grand souverain de Vijayanagar, il étendit l'empire à tout le sud de l'Inde. Il établit des relations amicales avec les Portugais qui venait de prendre Goa.

Les successeurs suivants ne surent pas maintenir la cohésion de l'empire. En 1565, l'armée de Vijayanagar fut vaincue par une coalition de sultans du Deccan. La splendide cité de Vijayanagar fut livrée à la cruauté des musulmans qui massacrèrent, pillèrent et rasèrent complètement la cité.

Un ersatz d'empire subsistat jusqu'au début du XVIIème siècle.

 

L'empire Mongol

Les empereurs Moghols ou Grands Mongols étaient les descendants du second fils de Gengis Khan, à leur établissement en Inde leur armée était un mélange de Turcs et de Mongols convertis à l'Islam.

Babur (1526-1530)

Babur_99x125Babur était un descendant de Timur par son père et de Gengis Khan par sa mère. Babur fin lettré, fut un conquérant impitoyable. En 1525, il attaqua et occupa le Penjab. Puis il marcha sur Delhi, il affronta l'immense armée d'Ibrahim Lodi à la bataille de Panipat. Sa petite armée remporta la bataille au cours de laquelle Ibrahim Lodi fut tué. Par la suite, il défit les Rajpouts hindous et la confédération des chefs afghans. Son empire s'étendait alors de l'Oxus au Bengale et de l'Himalaya à Gwalior. Il n'eut pas le temps d'organiser son empire car il devait mourir prématurément en 1530.

Humanyun (1530-1556)

Humayun_98x125Humanyun succéda à son père, homme cultivé mais inconséquent, il eut cependant quelques succès militaires au début de son règne. Il perdit rapidement les territoires qu'il venait de reconquérir. Par la suite, il dut faire face à Sher Khan, un Afghan qui envahit le nord de l'Inde.

En 1540, Humanyun fut battu par Sher Shah et dut s'enfuir. Sher Shah entreprit de judicieuses réformes administratives et agraires. Sher Shah devait mourir accidentellement après un court règne de cinq ans. Le désordre s'installa après la mort de Sher Shah.

En 1555, Humanyun en profita pour reconquérir son royaume, mais il mourut d'une chute six mois plus tard.

Akbar (1556-1605)

Akbar_91x125Akbar, fils d'Humanyun, fut proclamé empereur à l'âge de treize ans. il dut faire face à l'invasion des Afghans ??? qu'il battit à la bataille de Panicaut. Ce n'est qu'à vingt ans qu'il se libéra de la tutelle de ses proches. Son règne fut une succession de conquêtes et d'annexions. Il fit construire la ville impériale de Fatehpur Sikri où il ne devait séjourner que quinze ans. C'était un fin politique, un musulman tolérant et bien qu'illétré, un grand esprit. Akbar restera comme l'un des plus grands et fascinants souverains des l'Inde. Il mourut en 1605 à l'âge de 62 ans.

Jahangir_120x125Jahangir (1605-1627)

Jahangir, fils d'Akbar, fut couronné empereur à l'âge de trente-six ans. De personnalité complexe, il fut confronté à la rébellion de ses fils Khusrav puis Shah Jahan avec lequel il devait se réconcilier. Il épousa Nur Jahan en 1611 qui eut beaucoup d'influence sur l'empereur. Les frontières restèrent stables sous son règne malgré de nombreuses opérations militaires. Jahangir devait mourir en 1627.

Shah Jahan (1628-1658)

shah_jahan_and_mumtaz_mahal_189x125Shah Jahan, fils de Jahangir, une fois sur le trône s'empressa de mettre à mort ses rivaux. Après un début de règne dans le calme, il dut par la suite écraser des révoltes et entreprit des campagnes de conquêtes coûteuses, sans succès.  la fin de son règne fut terni par des conflits entre ses fils. Son fils Aurangzeb vainqueur, emprisonna son père et se déclara empereur. Shah Jahan mourut en prison en 1666. Il nous reste de son règne le célèbre monument le Taj Mahal, un hymne d'amour à son épouse favorite Munaz Mahal.

Aurangzeb Alamgir (1658-1707)

Aurangazeb_93x125Aurangzeb, était un musulman intransigeant, pour ne pas dire fanatique, banissant tous les plaisirs de la cour, taxant lourdement les non-croyants. En plus des habituelles rébéllions aux frontières, il dut écraser des révoltes provoquées par ses mesures impopulaires contre les non-musulmants. A partir de 1681, il établit sa cour et son gouvernement dans le Deccan où il entreprit des conquêtes. En 1690, Aurangzeg semblait au faîte de sa gloire avec un empire s'étendant de kaboul à Chittagong et du Kashmir à l'Inde du sud. Un vaste empire fragile dû à un souverain détesté, sans alliés, sans amis, avec le chaos menacant le nord et le sud aux prises des Marhattes. Son long règne impopulaire préfigura la fin de l'empire Mongol. A sa mort en 1707, ses trois fils se disputèrent le trône.

Shah Alam Ier (1708-1712)

Shah Alam Ier fut nommé empereur après avoir tué ses deux frères, pour mourir en 1712. 

MuhammadShah_108x125Muhammad Shah (1717-1748)

Après une période confuse Muhammad Shah règna, s'adonnant aux plaisirs de la cour, indifférent aux affaires de l'état, l'empire se désintégra. La mise à sac de Delhi et le massacre de la population par le shah de Perse, Nadir Shah en 1739, puis le pillage de Delhi par l'afghan Ahmad Shah Abdali en 1756, annonca la fin de l'empire.

 

Les derniers empereurs moghols

BahadurShah_100x80L'empire se résuma à Delhi et ses alentours. Les empereurs n'eurent que peu d'importance. Ce qui amena Shah Alam II (???_1806) a demander la protection des Anglais. Bahadur Shah (???-???) fut le dernier empereur moghol, il fut déporté à Rangoon par les Anglais en ???.

 

Les Sikhs

TempledorAmritsar_167x125Vers 15??, La religion sikhs fut fondée par Gouru Nanak qui prêcha l'unité de toutes les religions. En 1538, après sa mort, son disciple Angad lui succéda. Akbar vouant une grande admiration au chef religieux Ramdas (1574-1581), offrit un terrain à Amritsar sur lequel fut construit le célèbre temple. Le cinquième Gourou, Arjan Mal (1581-1606) composa l'Adi Grantha, le livre sacré des Sikhs. 

Bien plus tard, Gourou Govinda établit les rites existant aujourd'hui avec l'obligation de porter cinq choses : de longs cheveux (keska), un peigne (kangha), une épée (kripana), un caleçon court (kachcha) et un bracelet de fer (kara).

 

Les Rajpouts

FortAmber_167x125Les Rajpouts, guerriers courageux aux idéaux d'honneur, occupaient les états de Mewar (Udaipur), Marwar (Jodhpur) et Amber (Jaipur). Les Rajpouts étaient les alliés des empereurs moghol jusqu'à Aurangzeb qui par ses mesures répressives contre les non-musulmans, indisposèrent les Rajpouts. De nombreux combats s'en suivirent. Si l'armée impériale s'empara des villes, la guerrilla menée par les Rajpouts amena Aurangzeg à signer un traité de paix en ???. Toutefois la guerre perdura jusqu'à la mort d'Aurangzeb, son fils Bahadur Shah reconnut Ajit Singh comme raja de Marwar en 1709.

 

Les Mahrattes

Les mahrattes ont joué un rôle important dans l'Inde médiévale, ils devaient perdre leur indépendance sous Ala-ud-din, indépendance retrouvée au XVIIème siècle. Le pays mahrattes (Maharashtra) dont le centre est la ville de Poona, pays aride et accidentée, d'accès difficile avec ses montagnes a forgé un peuple dur et rigoureux, uni et sans distinction de castes, avec comme langue le mahratti.

Shivaji-Maharatte_88x125Shivaji (1627-1680) conquérant exceptionel et excellent organisateur, est l'héros populaire mahratte. Sa vie est un roman alternant conquêtes, évasion spectaculaire et aventure. Il affronta Aurangzeg, se laissa tenter par la cour de l'empereur pour s'en échapper et continuer sa vie aventure avec le titre de raja. Ses successeurs cumulèrent les déboires jusqu'à Tara Bai veuve de Rajaram, qui restaura la puissance marhratte à partir de 1700. Avec les successeurs suivants, les Mahrattes agrandirent leur territoire.

En 1761, les Mahrattes furent écrasés par les Afghans. Cependant, il réussirent à placer le Mahratte Mahadaji Sindhia comme empereur virtuel à Delhi.

(Voir la suite ?)

 

Les Européens en Inde

VascodeGama_91x125En 1498, les Portugais avec Vasco de Gama, en doublant le cap de Bonne-Espérance, accostent au port de Calicut dans le Kerala ???. Puis en 1510, ils s'emparent de Goa. Par la suite, ils s'établissent à Bombay, San Thomé,... Mais au milieu du XVIIIème siècle, ils ne devaient conserver que Diu, Daman et Goa.

En 1602, la Compagnie néerlandaise des Indes orientales fut créée. Les hollandais supplantèrent les Portugais mais devaient quitter l'Inde après leur défaite face aux Anglais à la bataille de ??? en 1759.

En 1600, création de la Compagnie anglaise des Indes orientales. En 1609, le capitaine Hawkins arriva à la cour de Jahangir. En 1613 les Anglais établirent un premier comptoir à Surat. Par la suite, ils possédèrent en particulier des comptoirs à Surat, Agra, Ahmedabad et Broach en 1619, Bombay en 1668, Calcutta au Bengale en 1698, puis Madras en 1739.

Dupleix_97x125En 1664, la Compagnie française des Indes orientales fut crée à l'initiative de Colbert. Le premier comptoir fut créé à Surat en 1668, Pondichéry en 1674 par François Martin, Chandernagor en 1690. Mais après 1742, avec Dupleix comme gouverneur, le conflit éclata avec les Anglais.

 

De 1740 à 1760, le conflit entre les Anglais et les Français pour la domination de CliveRobert_94x125la côte de Coromandel (Pondichéry, Madras) s'acheva par la victoire totale des Anglais. Le tournant fut à la bataille de Plassey en 1757 emportée par Robert Clive sur le Nawab du Bengale. Jouant des alliances, les deux parties tentèrent de prendre le dessus. Cependant, l'échec français était inévitable, ne possédant d'aucun ports, souffrant d'un manque de coordination et de plus non soutenu par le gouvernement français. D'autre part, le flotte anglaise maîtrisait les mers, en outre les anglais possédaient une base solide au Bengale et un appui solide du gouvernement britannique.

 

L'empire britannique

Clive_157x125Combinant expéditions militaires, signatures de traités, manipulations des souverains indiens, les anglais agrandirent leurs terrritoires jusqu'à dominer toute l'Inde et au delà. Certains territoires étaient directement administrés par les Anglais, d'autres gouvernés par des souverains indiens contrôlés par les Anglais

En 1765, l'East India company obtint officiellement la souveraineté du Bengale avec Robert Clive comme gouverneur.

De 1765 à 1782, Les Anglais alliés au nizam d'Hyderabad et aux Mahrattes furent aux prises avec Hyder, le souverain de Mysore. En 1783, après la mort d'Hyder, son fils Tipu sultan signa un traité de paix avec les Anglais.

En 1782, par le traité de Salbai, les Anglais conclurent un traité avec Mahadaji Sindhia, chef des Mahrattes qui devait durer vingt ans. Les Mahrattes en profitèrent pour établir leur suprématie sur l'empereur de Delhi, les Rajpouts et les Jats.

SultanTipu_100x125A partir de 1790, les hostilités reprirent à l'initiative des Anglais avec Tipu sultan qui fut finalement vaincu et tué à Seringapatam en 1799.

En 1794, Mahadaji Sindhia mourut, avec lui disparut une menace pour les Anglais. Par des opérations militaires et en signant des traités entre 1800 et 1818, les Anglais réussirent à prendre le contrôle de l'empire mahratte.

En 1809, puis 1831, les Anglais signèrent un traité avec Ranjit Singh, leader des Sikhs qui occupaient le nord ouest de l'Inde (Penjab,...) et constituaient une menace pour les Anglais.

En 1816, battu par les Anglais, le Népal signa un traité abandonnant en particulier le Sikkim et Darjeeling.

Entre 1817 et 1823, les différents états rajpounts désorganisés, signèrent des traités, conservant un semblant de pouvoir mais perdant leur indépendance.

En 1839, mort de Mahadaji Sindhia.

En 1846, défaite des Sikhs face aux Anglais après une féroce bataille.

En 1841, révoltes des Aghans et en 1842, retrait des anglais du territoire afghan.

En 1849, annexion du Penjab par les Anglais après que les Sikhs aient déposés les armes suite à une terrible bataille.

 

La révolte de 1857-1859

La remise en cause de certaines traditions ancestrales par les anglais, l'expropriation des grands propriétaires, la discrimination envers les Indiens,... provoquèrent une série de révoltes, la plus importante et la plus sanguinaire eut comme origine la révolte des cipayes.

Cipayes_123x125En 1857, la révolte des cipayes fut déclenchée sur une rumeur concernant des cartouches lubrifiées à la graisse de vache et de porc que les cipayes devaient mordre avant de les glisser dans leurs fusils. Ce soulèvement devait durer un an et demi et être brutalement réprimé. Si beaucoup d'Indiens se soulevèrent, de nombreuses communautés et états restèrent neutres alors que d'autres se joignirent aux Britanniques.

En 1858, Cette révolte eut comme conséquence, le remplacement de la Compagnie des Indes par un vice-roi rattaché à La Couronne britannique, une rancoeur des Indiens vis à vis de l'occupant Anglais et la fin de la dynastie mongol avec la déportation du dernier empereur.

 

La lutte pour l'indépendance

Gandhi_107x115Les velléités d'indépendance coordonnées prennent corps dans l'élite instruite, notamment des avocats, formée par les britanniques.

En 1885, pour canaliser ces velléités, un fonctionnaire britannique (A. O Hume) eut l'idée de créer une organisation politique indienne qui va jouer un rôle majeur par la suite : le "Congrès national indien".

En 1905, la partition du Bengale en deux entités, provoque des troubles et le boycott des produits anglais par les Indiens, s'en suit une sévère répression.

En 1915, Mohandas Gandhi revient d'Afrique du Sud où il a expérimenté des formes de résistance non-violente face à la ségrégation raciale dont sont victimes ses compatriotes.

1921 et 1922 sont marquées par un mouvement d'ampleur de non-coopération.

En 1925, création de l'organisation radicale hindou RSS (Râshtriya Swayamsevak Sangh), et celle du parti communiste d'Inde. Deux organisations qui vont faire parler d'elles par la suite.

En 1930, revendication d'indépendance par le Parti du Congrès suivi par un mouvement de désobéissance civile. Quant à Gandhi, il choisit le sel dont le gouvernement a le monopole, comme symbole de la lutte.

En 1935, nouvelle loi constitutionnelle (Government of India Act) avec mise en place d'une assemblée bicamérale centrale élue mais aux pouvoirs limités.

1939-1945, pendant la seconde guerre mondiale, l'Inde se range au côté des Britanniques tout en conservant comme point de mire l'indépendance.

En 1946, des massacres collectifs ont lieu entre hindous et musulmans. La situation devient explosive malgré les efforts de Gandhi.

Au début de 1947, devant la situation extrême en Inde, le premier ministre Clement Attlee nomme Lord Mounbatten nouveau vice-roi avec comme objectif mener l'Inde à l'Indépendance.

 

L'indépendance en 1947

Partition_de_l'Inde.jpg_80x8915 août 1947, l'indépendance avec création de deux états : l'Inde et le Pakistan accompagnée de massacres et d'un exode massif.

30 janvier 1948, assassinat de Gandhi.

 

En cours de rédaction.

 

Voir aussi L'histoire de l'Inde en résumé

Et aussi L'indépendance de l'Inde en 1947

Mise à jour le Mercredi, 02 Octobre 2013 19:14
Retour  


Animé par Joomla!. Designed by: joomla templates vps hosting Valid XHTML and CSS.