L'ordalie sous Harsha au VIIème siècle Imprimer
Mercredi, 11 Avril 2012 13:43

Ordalie_107x115De ma lecture de l'histoire de l'Inde d'Alain Daniélou, j'aimerais vous faire partager cet extrait du livre sur l'ordalie ou encore le jugement de dieu que pratiquaient les Indiens sous le souverain Harsha de la dynastie Vardhamana qui règnait sur le nord de l'Inde au VIIème siècle. Ce souverain était hindou avant de devenir bouddhiste. Comme quoi, les chrétiens n'ont rien inventé au moyen-âge.

 

 

Pour la compréhension, Hiuen Tsang est un voyageur Chinois qui visita l'Inde au VIIème siècle.

Les criminels étaient peu nombreux. Toutefois l'usage de l'ordalie rendait la justice quelque peu aléatoire. Hiuen Tsang nous dit que pour établir la culpabilité, l'ordalie se pratiquait sous quatre formes : par l'eau, le feu, le poids ou le poison.

Dans l'épreuve de l'eau, l'accusé était mis dans un sac et une pierre dans un autre. Les sacs liés ensemble étaient jetés à l'eau. Si le sac de la pierre flottait et que l'homme allait au fond, c'est qu'il était coupable.

Dans l'épreuve du feu, l'accusé devait s'agenouiller sur un fer rouge, marcher dessus, le prendre dans sa main ou le lécher. S'il n'était pas brûlé, c'est qu’il était innocent.

Dans l'épreuve du poids, l'accusé était placé sur le plateau d'une balance et une large pierre sur l'autre plateau ; si la pierre était plus légère, c'est qu'il était innocent.

Dans l’épreuve du poison, un poison violent était inséré à certain endroit d'un cuissot de chevreau, dont l'accusé devait manger un morceau. S'il survivait, c'est qu'il était innocent.

Retour