Accueil Dans la presse en Inde
NEW DELHI - Inde: des "sadhous" manifestent contre des projets de barrages sur le Gange PDF Imprimer Envoyer

Article du 18 juin 2012 sur le site 20minutes.

Des centaines de "sadhous" indiens, des sages ayant fait voeu de pauvreté, ont manifesté lundi à New Delhi contre un projet de construction de plus de cinquante barrages sur le Gange, dont les eaux sont considérées comme sacrées par des millions d'hindous.

"Sadhous" et écologistes estiment que les projets de barrages, dans le cadre de la création d'hydroélectricité sur le Gange et ses nombreux affluents, risquent d'étrangler le fleuve à sa source et de menacer l'écosystème.

"Notre mère le Gange est en train d'être assassinée par le gouvernement. Il va s'assécher si tous les barrages sont construits", a dénoncé Swami Mukteshawar, de l'association Ganga Mukti Mahasangram (Bataille pour sauver le Gange).

"Les barrages vont transformer ce fleuve puissant en un filet d'eau. Nos eaux sacrées vont être détournées et utilisées pour générer de l'hydroélectricité. C'est choquant", a-t-il ajouté.

Lire l'article sur le site 20minutes... 

 
Dépolluer le gange, le défi titanesque de l'inde PDF Imprimer Envoyer

Article du 16 juin 2012 de Patrick de Jaquelot sur le site Les Echos.

Vénéré par les hindous, source d'irrigation pour l'agriculture et véritable ligne de vie du nord de l'Inde, le Gange est souvent un égout à ciel ouvert. Des travaux pharaoniques sont à l'étude pour le nettoyer. Mais la facture promet d'être lourde.

Tombée de la nuit à Varanasi, l'ex-Bénarès, la plus sainte des villes de la religion hindoue. La foule se presse sur les ghâts, les gradins qui descendent vers le Gange. Au bord de l'eau, une série d'officiants vêtus de tuniques orange font virevolter des lampes à huile en parfaite coordination. C'est la cérémonie de l'Aarti, qui vise à remercier la mère Ganga, déesse du fleuve, d'avoir pourvu aux besoins des hommes, aujourd'hui comme de toute éternité.

Lire l'article sur le site Les Echos... 

 
Des araignées géantes et agressives terrorisent un village indien PDF Imprimer Envoyer

Article du 4 juin 2012 sur le site 20minutes.

INSOLITE - Depuis quelques semaines, les habitants d'un village de l'Assam, dans le Nord-Est de l'Inde, sont victimes d'attaques d'araignées inconnues. Deux personnes seraient décédées...

Un cauchemar pour beaucoup d’entre nous, une réalité dans le Nord-Est de l’Inde. Des araignées géantes, non répertoriées par les spécialistes locaux, créent la panique dans la ville indienne de Sadiya, située à 600 km de Guwahati, la capitale de l’Etat d’Assam, rapporte le quotidien Times of India ce lundi.

Lire l'article sur le site 20minutes... 

 
Inde : il reboise toute une forêt à lui seul PDF Imprimer Envoyer

Article du 27 mai 2012 sur le site Gentside.

Jadav Payeng est un Indien de 47 ans qui passe ses journées à replanter la forêt. Il fait même mieux en en plantant une nouvelle, sur un banc de sable de 550 hectares. Les habitants de cette région ont nommée ces bois "forêt de Molaï" en référence au surnom de Payeng.

Le site se trouve au milieu du fleuve Brahmapoutre, près de la ville de Jorhat et ses 66 450 âmes. Une fois là-bas il faut encore parcourir sept kilomètres pour parvenir au domaine de Payeng. Cet isolement comporte certes quelques inconvénients, mais il a surtout l’avantage de protéger l’œuvre de cet Indien amoureux de sa région. En effet, il le protège des intrus et des compagnies d’exploitation qui pourraient réduire les efforts de Payeng à néant, ce qui reviendrait à détruire le travail d’une vie alors qu’il commence à porter ses fruits.

Lire l'article sur le site Gentside... 

 
L'expansion des villes indiennes dans le collimateur de l'architecte Charles Correa PDF Imprimer Envoyer

Article du 17 mai 2012 sur le site France24.

L'Indien Charles Correa, figure de l'architecture moderne, déplore l'expansion anarchique des zones urbaines en Inde. Fustigeant les villes-satellite sans charme, il plaide pour des villes adaptées au climat, à l'environnement et à la culture.

AFP - L'expansion anarchique du paysage urbain en Inde, où pullulent villes-satellites et blocs résidentiels sans âme, désespère Charles Correa, le plus célèbre représentant de l'architecture moderne dans ce pays d'1,2 milliard d'habitants.
En cinquante ans de carrière, l'architecte indien, qui siège au jury du prix Pritzker, le Nobel de l'architecture, a toujours défendu la construction d'immeubles adaptés au climat et à l'environnement et façonnés par la culture et l'histoire locales.

Lire l'article sur le site France24... 

 
L’Inde : un pays qui progresse à pas de géant PDF Imprimer Envoyer

Article du 10 mai 2012 de Claudia Fonseca Sosa sur le site Granma.

L’INDE a obtenu son indépendance en 1947 au milieu d’une situation économique et sociale chaotique, après plus de 200 ans de colonisation britannique.

Auparavant, le pays avait été dominé et sauvagement exploité par la Compagnie royale des Indes orientales, jusqu’à ce qu’en 1857, la révolte des Cipayes, des soldats indiens au service des Britanniques, se transforme en soulèvement populaire général contre la puissance de la Compagnie anglaise des Indes orientales. Cette révolte mit fin à ce système d’exploitation, mais pas à la domination britannique.

Lire l'article sur le site Granma... 

 
Inde: le suicide comme moyen de pression PDF Imprimer Envoyer

Article du 6 mai 2012 de Frédérick Lavoie sur le site La Presse.

(HYDERABAD) Le suicide est à la hausse en Inde. Au cours des deux dernières décennies, le nombre de cas a bondi de 25%. Entre les milliers de fermiers croulant sous les dettes qui s'enlèvent la vie chaque année et les étudiants qui flanchent sous la pression familiale de la réussite, de jeunes militants politiques d'une région défavorisée ont même commencé à utiliser le suicide comme arme politique.

Le 29 novembre 2009, Srikantha Chary n'avait pas prévu mourir. Mais l'émotion était trop forte. Au milieu de la foule venue manifester contre l'arrestation du chef de file du mouvement séparatiste telanganais, il s'est versé de l'essence sur le corps et s'est immolé par le feu. Quatre jours plus tard, il a succombé à ses brûlures à l'hôpital.

Lire l'article sur le site La Presse... 

 
L’Inde : une nouvelle destination phare pour les étudiants PDF Imprimer Envoyer

Article de Sophie de Tarlé sur le site Letudiant.

Choisir l’Inde pour un séjour d’études dépaysant, avec une pédagogie très différente de celle l'Hexagone, peutêtre une bonne façon d’enrichir son parcours. Zoom sur les atouts de ce pays.

En arrivant à l’aéroport de Mumbai (Bombay) le visiteur est immédiatement happé par la vie indienne, les saris des femmes, les uniformes des enfants, les rues embouteillées, le bruit incessant des klaxons.

Lire l'article sur le site Letudiant... 

 
Go on a Bangalore Heritage Walk! PDF Imprimer Envoyer

Article du 18 avril 2012 sur le site Yahoo! India.

For World Heritage Day, Yahoo! India caught up with software professional turned Bangalore/Karnataka heritage specialist Poornima Dasharathi, who runs a tidy little tourism initiative called Unhurried that specializes in heritage tours in Karnataka and heritage walks around some of the oldest parts of Bangalore city. Poornima self-confessedly stepped into the world of heritage tourism when she realized she knew more about the by-lanes of Boston than she did about the tree-lined avenues and old world charm of Bangalore, the city she calls home.

Lire l'article sur le site Yahoo! India... 

 
Himalaya : les tensions entre Inde et Pakistan détruisent la nature PDF Imprimer Envoyer

Article du 15 avril 2012 sur le site MaxiSciences.

L’Inde et le Pakistan se livrent depuis des années une guerre froide dans l’Himalaya. Si les combats se font rares, des hommes continuent de mourir tout en polluant et en détruisant progressivement l’écosystème fragile de la région.

C’est dans l’Himalaya que se trouve le "plus haut champ de bataille du monde", parsemé de postes militaires avancés parfois perchés à plus de 6.000 mètres d'altitude. C’est un combat que se livrent depuis 1984 l’Inde et le Pakistan, pour un territoire inhabité jusque là ignoré autour du glacier du Siachen. Sur les photos prises par l'armée pakistanaise, la pente n'est plus qu'un énorme amas glacé que quelques pelleteuses et bulldozers tentent laborieusement de percer à 4.000 mètres d'altitude.

Lire l'article sur le site MaxiSciences... 

 
« DébutPrécédent123456789SuivantFin »



Animé par Joomla!. Designed by: joomla templates vps hosting Valid XHTML and CSS.