Les hijras, un corps d'homme dans une âme de femme Imprimer

Article du 3 décembre 2011 d'Hélène Renaux et Fleur Martinsse sur le site Slate.

Entre malédiction et bénédiction, elles inspirent tantôt la crainte, tantôt le respect, elles ne sont ni des hommes, ni des femmes… Ce sont des hijras. Rencontre avec la communauté de New Delhi, l’incarnation de toutes les transgressions de l’Inde.

La sensualité de son corps dans cette danse endiablée face au tambour, ses mains qui s’entremêlent, son écharpe rouge vif qui tourbillonne, et soudain une pose langoureuse avant de reprendre de plus belle sa transe…

L’objet de tous les regards n’est pas une femme. Ni un homme. C’est une hijra. Et les frontières des genres se troublent en observant cet être danser poitrine en avant, en sari et à la mâchoire carrée.

Lire l'article sur le site Slate... 

Retour