Accueil Livres Cabu en Inde par Pierre-Antoine Donnet et Cabu
Cabu en Inde par Pierre-Antoine Donnet et Cabu PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 
Jeudi, 15 Mars 2012 00:00

CabuEnInde_75x125Présentation de l'éditeur : Après le succès de ses précédents livres-reportages, Cabu brosse, en dessins, un portrait caustique de l'Inde saisie par la modernité. Il livre ici, en quelque trois cents dessins et caricatures, le fruit de quatre séjours consécutifs sur le sous-continent. Pierre-Antoine Donnet, qui fut pour la troisième fois son compagnon de voyage (Cabu au Japon et Cabu en Chine) a rédigé le texte qui les accompagne, volontairement plus « neutre » dans le ton, et riche en informations précises sur la vie quotidienne. Le livre reconstitue les étapes d'un voyage et passe en revue les principaux thèmes de la vie quotidienne, politique

et économique. Dans l'Inde, saisie par le développement mais aussi la violence inter-religieuse, la matière est riche. De ce point de vue-là, le texte, précis, informé, sérieux, apporte un précieux contrepoint aux dessins.

Les auteurs vus par l'éditeur :

Cabu est, avec Plantu, l'un de nos meilleurs et des plus populaires dessinateurs. Il collabore au « Canard Enchaîné » et à « Charlie Hebdo », dont il est cofondateur.
Pierre-Antoine Donnet est un bon spécialiste de l'Asie (Le Japon achète le monde, Le Choc Europe-Asie), il a passé plus de dix années de sa vie de journaliste en Asie, notamment comme correspondant d'une grande agence de presse au Japon et en Chine.

 

Mon commentaire :

En fait, voici un carnet de voyage agrémenté de dessins. Un texte de Pierre-Antoine Donnet, un spécialiste de l'Asie, joliment écrit, instructif, des dessins irrévérencieux en noir et blanc et en couleur de Cabu. Deux visions d'un même voyage. Un vrai régal.

 

Voici le début de l'introduction du livre et deux dessins pour vous faire une petite idée de ce livre.

 

"L’Inde est l’un de ces rares pays ou l’on se sent bien presque aussitôt posé le pied sur son sol. C'est du moins le sentiment qui a été le notre a chacun de nos voyages respectifs. Pas de trace d’agressivité chez les habitants du sous-continent envers les étrangers. Partout une gentillesse débonnaire et simple qui vous enveloppe et vous prend. Certes, le pays est parfois rude. La violence entre les Indiens est courante. Le climat, le voyage, la cuisine locale, la pollution, les foules font que le séjour peut se révéler pénible. Voici pourquoi, sauf à ne visiter que les palaces a cinq étoiles réfrigérés, l’Inde peut devenir éprouvante. Mais elle a tant à vous donner ! Nous avons, quant à nous, boycotté ces palaces et tenté d’aller a la rencontre de l’Inde profonde. Survivre à la pollution d’enfer, aux virus divers et gratuits, des nuits sur des planches de bois, 15 kilos d’épices dans un estomac troué, 40 °C à l’ombre et 100 % d’humidité, résister aux charmes des vieilles Anglaises, digérer des frites à l’huile de vidange, expérimenter les médicaments indiens, surmonter le test des salles de bains des hôtels où les robinets d’eau chaude donnent de l’eau froide et vice versa, endurer dix heures d’affilée dans des véhicules transformés en shakers sur roues, monter sur le dos des vaches sacrées, essayer de comprendre la politique, regarder des émissions télé presque aussi bêtes qu’en France : oui, pour ce livre, nous avons tout fait et, en dépit de tout cela, nous déclarons que nous aimons l’Inde. On connaît le bon mot : en inde, on reste quinze jours et on écrit un livre ; on reste un mois et on écrit un article ; on reste un an et on ne dit plus rien. L’Inde est un ensemble si complexe que, plus on croit comprendre, moins on a compris."

 

CabuEnInde_700x617

 

CabuEnInde_700x1081

Retour  


Animé par Joomla!. Designed by: joomla templates vps hosting Valid XHTML and CSS.