Accueil Livres Un nom pour un autre de Jhumpa Lahiri
Un nom pour un autre de Jhumpa Lahiri PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Écrit par Xavier   
Dimanche, 09 Septembre 2012 23:00

UnNomPourUnAutre_76x125Présentation de l'éditeur : À la naissance de leur fils, Ashoke et Ashima attendent une lettre de la grand-mère qui doit, c'est la coutume en Inde, choisir son prénom. Mais la lettre ne semble jamais arriver jusqu'à Boston. Contraint d'improviser, Ashoke choisit d'appeler son fils Gogol. Grandissant comme un jeune Américain sous le regard à la fois déconcerté et fier de ses parents, Gogol refusera longtemps qu'on l'appelle par le prénom bengali dont il a finalement été doté : Nikhil. Mais, à la mort de son père, quelque chose se rompt en lui, révélant cette identité qu'il avait niée. Les deux syllabes oubliées, Nikhil, résonnent alors avec une profonde familiarité... Sensible et juste, Jhumpa Lahiri offre une évocation vivante du déracinement et des conflits intimes liés à la double culture.


Un extrait du livre pour vous faire une petite idée :

"Enfant, Gogol n’a pas de problèmes avec son nom. Il en retrouve des bribes sur les panneaux de circulation : << Go left >>, « Go right >>, << Go slow >>... Pour son anniversaire, sa mère commande toujours un gâteau dont le glaçage blanc est orné des cinq lettres élégamment tracées au sucre bleu. Tout paraît absolument normal, même si c’est un nom qui n’est jamais proposé sur les porte-clés, les insignes en métal ou les plaques aimantées qui vont sur la porte du frigo. On lui a dit que c’était celui d’un célèbre écrivain russe du siècle précédent; que ce nom, le sien, donc, est connu dans le monde entier et restera à jamais inscrit dans les mémoires. Un jour, son père l’emmène à la bibliothèque et lui montre la rangée de Gogol sur une étagère trop haute pour lui. Il en ouvre un pour son fils. Les caractères sont beaucoup plus petits que ceux de la collection des <<lntrépides>> que le garçon a découverte récemment, et qu’il apprécie énormément. << Dans quelques années, lui affirme Ashoke, tu seras en mesure de les lire. >> À l’école, les professeurs remplaçants marquent toujours un moment d’hésitation quand ils font l’appel et que son nom arrive, forçant Gogol à se hâter de répondre << Présent », mais les autres se sont vite habitués, et après un an ou deux ses camarades de classe ne se moquent plus de lui. Ses parents ne sont plus surpris lorsqu’ils lisent son prénom sur le programme du spectacle de Noël, ni sur le relevé de notes où les enseignants écrivent toujours que << Gogol est un élève exceptionnel, éveillé, qui participe beaucoup >>. « Vas-y Gogol ! », crient ses amis lorsque, dans la lumière dorée de l’automne, il fonce sur le terrain de base-ball."

Retour  


Animé par Joomla!. Designed by: joomla templates vps hosting Valid XHTML and CSS.